• Sarah Bien-être Quotidien

La Mère Parfaite

Mis à jour : sept. 1

La Mère Parfaite... Tu la visualises ?

Douce, patiente et bienveillante à toute épreuve, elle a toujours une maison bien rangée, et propre bien sûr. Pas de poussière sur les meubles, pas de grains de riz sur la table (ni sous la table d'ailleurs!), pas de vaisselle qui traîne (ni de jouet), et un sol toujours brillant ! Elle est aussi toujours à jour dans ses lessives et son repassage (d'ailleurs son linge ne se froisse jamais!).

La Mère Parfaite cuisine tout : petits pots, repas d'adultes, petit-déjeuners, gâteaux, elle fait même ses produits ménagers ! Le tout avec des produits bio, locaux, et même de son jardin.

Ses enfants sont toujours polis et sages, propres et bien habillés. Ils prennent leur bain tous les soirs sans exception et se brossent les dents pendant 3 minutes tous les matins et tous les soirs ! Leurs devoirs sont toujours faits en temps et en heure, et réussis, cela va de soi !

Le Mère Parfaite est toujours pimpante. Sans cerne, elle arrive à l'école tous les matins à l'heure, bien habillée, bien coiffée et bien maquillée, et reviens récupérer les enfants exactement dans le même état impeccable.

La Mère Parfaite ne se plaint jamais, elle est toujours positive et n'est jamais fatiguée. Elle a un bon travail, même si ce n'était pas forcément celui de ses rêves.



Bref, avoue que je t'ai soûlée juste en faisant cette description ?!


Mais avoue aussi que, même si tu ne fais pas tout ça, tu as quand même envie de faire tout ça.

D'ailleurs, je suis sûre que tu t'es dit "moi je n'arrive pas à faire tout ça", comme si c'était ça, le modèle qu'on devait réussir à copier. "Ne pas y arriver", c'est déjà se mettre en position d'échec. Tu n'es pas capable d'être cette mère parfaite. Tu n'es pas capable de faire tout ce qu'il faudrait...


Qui a décidé qu'il fallait faire tout ça pour être une bonne maman ?

Depuis toujours, on nous dit comment FAIRE.


Être plus à l'écoute. Le laisser plus pleurer.

L'allaiter. Lui donner le biberon.

Lui faire plus de câlins. Lui apprendre la frustration.

Dormir pendant que bébé dort. Profiter de sa sieste pour faire le ménage. Lui mettre la fessée. Ne jamais le frapper.

Utiliser des couches lavables. Mais pourquoi puisqu'il y a des jetables?

Le mettre dans le trotteur. Ne pas le mettre dans le trotteur. Lui mettre des comptines à la télé. Oh non surtout pas d'écran!

L'obliger à participer aux tâches ménagères. Le laisser tranquille. Lui donner de l'argent de poche. Lui apprendre que c'est le travail qui paye.

Avoir un bon travail pour subvenir aux besoins et se faire plaisir. Ne pas trop travailler pour être dispo tous les jours pour les enfants...


Chacun y va de son expérience et de son avis pour nous dire ce qu'on doit faire ou ne pas faire. D'ailleurs je suis sûre qu'en te disant ça, tu entends la voix de quelqu'un qui t'a encore récemment dit de faire plutôt comme ça ou comme ça. (Le pire dans cette histoire, c'est que je suis à peu près sûre que je fais pareil autour de moi... Pardon à toutes les mamans à qui j'ai dit ce qu'elles devaient faire ! J'essaie de m'améliorer !)



Mais dis-moi... Quand est-ce que tu t'occupes de TOI ?

Parce que dans notre description de la Mère Parfaite, tu ne fais peut-être pas tout mais je suis sûre que tu en fais beaucoup ! Tu FAIS. Tu te dévoues corps et âme parce qu'on nous a toujours appris qu'être une bonne maman, c'est faire passer ses enfants avant tout.


C'était quand la dernière fois que tu as fait quelque chose pour TON plaisir à TOI ?

Oui oui j'écris en gros, j'insiste !


Ça te fait mal de penser à toi ? "roooo c'est égoïste"


Tu donnes tout aux autres. A tes enfants, à ton travail, à tes amis, à ton mari...

Tu donnes tellement que tu es vidée. Oui, une source qui se fait pomper son eau sans arrêt non stop finit par se tarir.


Pourquoi fais-tu cela ? As-tu un besoin de reconnaissance ? Besoin qu'on te dise merci, qu'on ne puisse pas se passer de toi, besoin d'être au top pour qu'on n'ait jamais envie de t'abandonner, de te rejeter...


Mais... comment les autres pourront-ils t'apporter cette reconnaissance si toi-même tu ne te reconnais pas ? Pourquoi les autres miseraient-ils sur toi, si toi-même tu ne miserais pas sur toi ?


Et si tu lâchais prise sur le FAIRE et que tu apprenais à ÊTRE ?

Le lâcher prise te permet de te reconnecter à TOI. Arrêter de faire, pour pouvoir juste écouter ton corps.

As-tu envie de sortir toute seule avec une copine ?

As-tu envie de lire un livre sans que personne ne t'interrompe ?

As-tu envie d'aller faire un SPA avec ton chéri ?

Es-tu épuisée de faire le taxi pour tout le monde ?

Ou d'être considérée comme la femme de ménage de la maison ?


Ecoute-toi. Exprime tes émotions et tes besoins. Tu as le droit d'être en colère. Tu as le droit d'être épuisée. Tu as le droit de penser à toi. Tu as le droit d'être heureuse. Ça ne fera pas de toi une mauvaise maman, bien au contraire ! Tu apprécieras bien plus les moments passés avec tes enfants car ton corps n'aura plus besoin de hurler pour que tu l'entendes.

Tu as déjà remarqué comme ton enfant va t'appeler de plus en plus fort et crier de plus en plus fort jusqu'à ce que tu répondes à son besoin ? Jusqu'à quel stade te laisseras-tu toi-même hurler ?


Tu es une bonne maman.

TU ES UNE BONNE MAMAN.

TU ES UNE BONNE MAMAN.

TU ES UNE BONNE MAMAN !


Peu importe l'état de ta maison, peu importe si tu n'as pas tout montessorisé dans la chambre de ton enfant, peu importe si ta grand-mère serait scandalisée par la liberté de ton enfant. On s'en fout de tout ça. Ce qui importe c'est comment tu te sens, si tu es heureuse quand tu joues avec tes enfants ou si tu pleures en cachette tout les soirs avant de dormir. Et ça, personne ne peut te dire comment le faire. C'est toi, avec toi-même. Toi seule qui peut exprimer tes limites, tes besoins, tes émotions. D'ailleurs, il n'y a que comme ça que tes enfants apprendront à s'écouter, à s'exprimer, et à se respecter. Il n'y a qu'en te voyant faire qu'ils apprendront combien eux-mêmes sont précieux, et qu'avant d'attendre de la reconnaissance de qui que ce soit, il faut déjà se reconnaître soi-même.


Tu es une bonne maman !

Et tu es une femme précieuse, qui a de la valeur !

De la valeur en tant que TOI, pas seulement en tant que maman.




Se sentir bien à l'intérieur, comme à l'extérieur !





PS : as-tu déjà rejoint le groupe Facebook ?


- Jeunes Mamans Sans Tabou est réservé aux femmes enceintes et aux mamans qui ont des enfants en bas âge.

Nous y parlons des aspects positifs et négatifs de la vie de maman. Nous y trouvons une écoute, du soutien, du partage. Un groupe où on est libre de se lâcher sans être jugée !



99 vues1 commentaire