• Sarah Bien-être Quotidien

J'explose

Mis à jour : août 22

Avec ce confinement, j'entrevois la réalité d'une mère au foyer à temps plein et... JE CRAQUE !



Je réalise que je n'ai jamais été avec mes enfants à la maison TOUS les jours.



Avant j'étais en horaires décalés, donc je partais au travail, mon mari déposait ma fille chez l'assistante maternelle, je rentrais tôt du travail, je prenais le temps de m'occuper de la maison ou de me reposer, puis j'allais chercher la petite, et j'étais disposée pour m'occuper d'elle.



Après je suis devenue entrepreneure Forever, donc je gérais mes horaires comme je le voulais. Pilou allait à l'école, Bichette de temps en temps à la crèche, je sortais, je respirais, j'allais à la salle de sport, et quand on était à la maison, on jouait, on cuisinait, cool !


Puis il y a eu le confinement.

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts. Les déplacements sont interdits sauf dans certains cas et uniquement à condition d'être munis d'une attestation.

Afin d'exterminer le Covid-19, une majorité de français fait l'expérience de rester à la maison, confiné.

Il y a ceux qui sont seuls tranquillement chez eux, qui peuvent faire leur ménage de printemps ou laisser libre cours à leur créativité; ceux qui sont en couple et qui finiront soit parents soit séparés; et il y a les familles avec enfants.

Parmi les familles avec enfants, il y a celles qui sont en appartement et celles qui sont en maison avec jardin; il y a celles qui ont 1 voir 2 enfants et il y a celles qui en ont plus; il y a celles qui ont des enfants calmes et autonomes et il y a les autres.


Où je me situe ?

Personnellement, je me situe dans la catégorie famille en maison avec petit jardin, 2 enfants (1 an et 4 ans), un quart du temps calmes et autonomes et 3 quarts du temps sur mon dos. Mon mari travaille toujours, avec des horaires décalés et aussi des nuits.

Et aujourd'hui, c'est le jour où il dort parce qu'il a travaillé de nuit...


C'est dingue le bruit que ça fait 2 enfants !

Un enfant heureux est un enfant qui court, qui crie et qui attire l’attention des autres.

Je connais et proclame cette phrase (lue dans SantéPlusMag) depuis longtemps !

Je sais que c'est vrai et je suis heureuse (d'habitude) de voir mes filles s'exprimer, rire, chanter à tue tête, et se chamailler.

Mais alors en ce moment j'ai envie de hurler et de les enfermer dehors ! Tu me diras que je peux les mettre dehors, ça leur fera du bien. Sauf que Bichette n'a que 13 mois, ne marche pas, et qu'il fait encore un peu trop froid et humide pour être toute seule à 4 pattes dans l'herbe !


Voilà une semaine qu'on est confiné, qu'on ne voit personne, qu'on ne fait aucune de nos activités habituelles. On fait des exercices/jeux pour l'école à la maison, et je profite des siestes de Bichette et des courts temps autonomes de Pilou pour travailler (bon j'avoue que je la mets devant un dessin animé quand je craque, c'est-à-dire heuuuuu une fois tous les 2 jours...ou serait-ce tous les jours?...pas bien!)



C'est vrai que j'apprécie cette expérience, de les voir grandir et évoluer, sans devoir courir sans arrêt pour les horaires d'école, les activités, les rdv etc.



Mais aujourd'hui, je craque!

Parce que Bichette a 13 mois et qu'elle se réveille toujours la nuit, qu'elle s'est réveillée 4 ou 5 fois cette nuit (je ne sais même plus), que dès le réveil elles étaient toues les 2 en train de chanter à tue-tête, qu'elles ont choisi aujourd'hui pour faire un bruit de dingue alors que Papa essaie de dormir, que Bichette n'a pas voulu faire sa sieste du matin, que mon salon est un bazar permanent, que je passe mon temps à ranger et à nettoyer, etc.



Heureusement, il fait beau. On a fait une balade tout près de la maison, histoire que tout le monde respire et se calme (et que Papa puisse dormir). Et ce midi, tout est (à peu près) rentré dans l'ordre. Pilou et moi avons préparé de bons pan cake (recette d'Alma Cake Design), Bichette apprenant à manger seule, elle en a mis partout, j'ai dû encore nettoyer...

Mais bref tout est rentré dans l'ordre,

j'ai dit !




Maman au foyer

Je réalise ce que les courageuses mamans au foyer vivent quotidiennement (avec le droit de sortir, mais quand même!) et je voudrais vraiment les honorer.

On le dit souvent, maman, c'est un boulot à temps plein (et même plus que plein!) et les mères au foyer ne se tournent pas les pouces sur le canapé à longueur de journée!

Je le sais, mais là je le vis, et je leur tire mon chapeau!


Et toi, dans quelle catégorie te situes-tu et comment vis-tu le confinement?

Partage ton expérience en commentaire!












PS : as-tu déjà rejoint le groupe Facebook ?


- Jeunes Mamans Sans Tabou est réservé aux femmes enceintes et aux mamans qui ont des enfants en bas âge.

Nous y parlons des aspects positifs et négatifs de la vie de maman. Nous y trouvons une écoute, du soutien, du partage. Un groupe où on est libre de se lâcher sans être jugée !


41 vues1 commentaire