• Sarah Bien-être Quotidien

Femme multi-casquettes

Mardi 1er septembre 2020. C'est la rentrée scolaire. La 2ème pour notre famille. Elle grandit notre petite Pilou. Quant à Bichette, elle est passée chez les grands à la crèche. Le temps file, et il y a un peu d'émotion face à nos bébés qui grandissent. Mais en même temps... Un soulagement. Oui, je suis soulagée qu'elles reprennent enfin le chemin de leurs activités. Cette année a été pesante, entre le confinement et l'angoisse générale. Et même si tout cela n'est pas terminé, la vie doit, avec vigilance certes, reprendre son court, et je suis soulagée que les enfants reprennent leurs activités.


C'est bizarre, moi qui souhaitais pourtant faire l'école à la maison, me voilà heureuse qu'elles repartent en collectivité ! Mon avis n'a pas changé, je suis toujours convaincue qu'il serait meilleur pour elles d'avoir un apprentissage adapté à leur rythme biologique plutôt que ce soit à leur rythme biologique de s'adapter à l'apprentissage collectif. Mais j'ai fini par accepter le fait que je ne pouvais pas tout gérer, et que je devais réfléchir à l'ensemble des choses que nous voulons faire dans notre vie, chaque membre de la famille, et prendre en compte aussi nos capacités, pour pouvoir choisir et prioriser.


J'ai accepté l'envie (et le droit) de développer mon activité professionnelle pour pouvoir en vivre et en profiter, ce qui implique de l'investissement et de la concentration.


J'ai accepté le fait que je déteste les activités manuelles, que je n'ai aucune patience, et que j'ai fortement besoin de temps libre. C'est donc clairement compliqué de faire l'école à mes filles. L'option avec des professeurs extérieurs serait adaptée mais ne répond pas à mon besoin de temps libre.


J'ai accepté aussi le fait que je deviens dingue à changer de casquette toutes les 10 secondes, ou à en porter plusieurs à la fois.

Maman de 2 filles.

Entrepreneure.

Police entre les 2 filles.

Enseignante.

Femme de ménage. Cuisinière.

Épouse.

Amie.

Femme.

Bref, il y en aurait encore beaucoup à citer, je suis sûre que tu sais de quoi je parle. Tout mélanger, pour moi c'est l'explosion assurée.


Donc j'ai choisi d'aménager mon temps pour être 100% disposée pour mes enfants quand l'école est finie.


A partir d'aujourd'hui, je suis maman de 7h à 8h45. Je prépare mes filles avec amour (en essayant de ne pas trop crier pour qu'elles soient prêtes à l'heure...)

De 9h à 16h15, je suis entrepreneure. Mon entreprise se développe et je sais que d'ici peu, nous pourrons nous offrir de beaux voyages en famille.

A 16h30, me voilà de nouveau maman jusqu'au coucher des enfants.

Puis épouse. La femme de ménage et la cuisinière interviennent de temps en temps. La maîtresse a été transférée. L'amie est disponible quand on en a besoin. Et le femme que je suis se prend du temps régulièrement.

Tu comprends l'idée ?


Ainsi, je suis heureuse et fière de porter mes casquettes, chacune leur tour. J'ai du style avec ! Et un gros sourire au lèvres. Alors qu'avec pleins de casquettes en même temps, je ne ressemble à rien. Hahaha !



C'est quelque chose que tu peux tout à fait mettre en place en fonction de tes projets de vie et de tes activités, que tes enfants aillent à l'école ou pas. Par exemple, avant le reprise de l'école et de la crèche, je profitais de mes enfants à fond jusqu'à l'heure de la sieste, avec des jeux, des activités cuisine, etc, puis, pendant la sieste, je bossais à fond. Et quand mon mari ne travaillait pas, il partait en balade avec les enfants, ou alors moi je partais en rdv professionnel. J'admets que mon entreprise ne se développait pas aussi vite que je l'aurais souhaité puisque je n'y passais pas assez de temps, mais je savais que ce n'était que périodique donc j'essayais d'apprécier chaque instant avec les enfants.



Tu te reconnais dans cet article ? Partage-nous en commentaire la ou les techniques que tu as pu mettre en place pour ne pas arriver à la chute des casquettes, ou si tu es toujours en train de jouer l'équilibriste.



Se sentir bien à l'intérieur, comme à l'extérieur !




PS : as-tu déjà rejoint le groupe Facebook ?


- Jeunes Mamans Sans Tabou est réservé aux femmes enceintes et aux mamans qui ont des enfants en bas âge.

Nous y parlons des aspects positifs et négatifs de la vie de maman. Nous y trouvons une écoute, du soutien, du partage. Un groupe où on est libre de se lâcher sans être jugée !


29 vues